Actu de Mars

ACTU DE MARS

CIE2B2B_CORPOGRAPHIE_DANSE-FORCALQUIER

Heureux qui joyeux et faraud gambade sur des tombes fraîches, et de danser sur l’échafaud, personne après tout qui l’empêche !

Frank Wedekind (Traduction François Regnault) L’Éveil du printemps

Alors, pour nous aussi, il est urgent de se tenir éveiller. On Traverse les saisons et on PLOUF dedans. On travaille les espaces, on s’immisce, on s’insère. On essaie de sublimer la banalité, de révéler la poésie de toute chose et de tout lieu. Suivez-nous !

Actu de Février

ACTU DE FÉVIER

CIE2B2B_CORPOGRAPHIE_DANSE-FORCALQUIER

On ne me fera jamais croire que les mêmes attitudes, les mêmes pas, les mêmes mouvements, les mêmes gestes, les mêmes danses conviennent à une petite brune vive et piquante, et à une grande belle blonde aux yeux languissants.
JJ Rouseau – Emile ou de l’éducation (1762)

Nous non plus, nous ne le croyons pas. C’est pourquoi nous persistons sur les chemins de la diversité de nos corps et de nos expressions. Nous continuons d’aller là où la danse ne sera pas raisonnable, attendue, conforme.
Au creux des frontières invisibles, des yeux aveugles, des couloirs, « chut ! » , de la nuit d’une école, des corps extra-ordinaires , des murs, du bruit des cœurs, de nos peaux imparfaites et réelles, nous dansons.

ACTU DE NOVEMBRE

ACTU DE NOVEMBRE

Sur les traces de fraîcheur endormie.

CIE2B2B_CORPOGRAPHIE_DANSE-FORCALQUIER
Sur les traces de fraicheur endormie, nos corps dansants ont roulé de pierre en pierre. Plus loin, ciel égaré. Un mois d’aout aux pluies violentes et saccadées, nous rangions, nous courrions, nous renoncions à nos poésies d’altitude. Pour un temps seulement. Les corps de rivière et de forêt se rencontrent sans se croiser, sang urbain. Fleuves trop tranquilles, nous passerons. Cheminant, encasqués, visages pâles et colorés, nous observons et sommes observés. Aux feuilles d’automnes, nous suspendons notre rentrée. Et chaque chute sera ramassée.